MULTIMEDIA

Prisons et protection des victimes de détentions arbitraires

En mars 2017 plusieurs leaders sociaux et défenseur-ses des droits humains de différentes municipalités du Sur de Bolivar, sud du département de Bolivar, sont arrêté-es. L'arrestation de ces leaders sociaux a eu lieu dans un contexte régional de militarisation de centres urbains, de fortes activités paramilitaires et d'une accentuation des menaces contre les leaders. Les organisations sociales parlent de montage judiciaire, phènomène courant en Colombie, c'est-à-dire d'arrestations de militant-es accusé-es de lien avec la guérilla sans qu'il n'y ait de preuves matérielles. Malgré une longue détention, la plupart de ces arrestations sont sans suite. Les militant-es sont libérés sans condamnation quelques années après, mais auront du cesser leurs activités durant leur incarcération.

Une mission de vérification des Droits Humains qui regroupe plusieurs associations et ONG dont le CSPP, a été envoyée sur place.

mars 2017

Share On

Association Turpial Case postale 3215 1211 Genève 3
association.turpial@gmail.com