Défense des droits humains dans les prisons et protection des victimes de détentions arbitraires en Colombie

Les prisons colombiennes connaissent depuis près de vingt ans une grave crise humanitaire et d’innombrables violations des droits humains. De plus, les détentions arbitraires et les poursuites pénales à des fins de persécution à l’encontre de membres d’organisations sociales sont monnaie courante, dans un contexte de répression drastique contre les mobilisations sociales.

Avec le Comité de Solidarité avec les Prisonniers Politiques (CSPP) qui agit en Colombie, nous soutenons les activités suivantes :

  • Défendre juridiquement les victimes de détentions arbitraires ou de poursuites pénales conduites dans un but de persécution ;
  • Améliorer les conditions humanitaires des personnes incarcérées ;
  • Aider les victimes et les organisations sociales à promouvoir le respect des libertés d’expression, d’association et d’action revendicatrice et syndicale.

Depuis 2012, Turpial et le CSPP ont mis en place un projet de « Protection des victimes de détentions arbitraires en Colombie », financé par la Ville de Genève, Solifonds (CH), Misereor (All.), PCS (Nor.), Trocaire (Irl.) et la Unión Sindical Obrera (Col.).

Share On

Association Turpial Case postale 3215 1211 Genève 3
association.turpial@gmail.com