Pour la défense des droits humains et des libertés en Colombie

Festival Filmar en America Latina 2020

La 22ème édition du Festival FILMAR en América Latina se déroulera du 20 novembre au 29 novembre 2020.

Suite aux mesures adoptées par les autorités genevoises dimanche 1ernovembre, le festival FILMAR en América Latina se voit dans l'obligation de repenser sa 22e édition. Les projections en salle n'auront pas lieu, ainsi que les événements publics en marge de celles-ci. Une sélection de films sera visible en ligne sur filmingo.

« Notre priorité reste la diffusion du cinéma latino-américain sur les écrans genevois. Nous avons donc opté pour le maintien, en ligne, de notre 22e édition. Cette option permettra au plus grand nombre de visionner une partie de la sélection 2020 et de continuer à soutenir le cinéma latino-américain indépendant.  Le programme sera accessible sur notre site filmar.ch »    Vania Aillon – Directrice de FILMAR

Turpial est à nouveau partenaire de ce magnifique festival qui sera une fois de plus riche et passionant : fictions, documentaires, restrospectives...

Nous vous invitons donc à profiter des œuvres cinématographiques d'Amérique latine qui seront mises en ligne et, ainsi, de continuer à soutenir le cinéma latinoaméricain indépendant.

Programme complet sur le site : http://filmaramlat.ch/

La Cour suprême de justice protège les manifestants contre les agissements de la police

A la suite des exactions commises par les forces de l’ordre lors des manifestations de novembre 2019, et en général, notre partenaire le CSPP et d’autres organisations civiles ont présenté une requête devant la Cour Suprême contre ces agissements. Le 23 septembre, la Chambre de cassation civile de la Cour suprême de justice a garanti le droit de toute personne de manifester et le devoir des autorités d’empêcher, prévenir et punir l'intervention systématique, violente et arbitraire de la force publique contre les manifestations et autres actes de protestations ».
La cour suprême a ordonné :
(i) Que le Ministre de la Défense présente des excuses pour les excès de la force publique, en particulier l'ESMAD, lors des manifestations qui ont eu lieu le 21 novembre 2019,

(ii) ordonner aux membres du gouvernement de maintenir la neutralité lors de manifestations non violentes, même si elles visent à remettre en question leur propre politique,

(iii) mettre en place un groupe de travail pour restructurer les lignes directrices sur l'usage de la force dans les manifestations avec la participation des citoyens et édicter des règlements en la matière conformes aux normes internationales et constitutionnelles,

(iv) concevoir un protocole d'actions préventives, d'accompagnement et de suivi de la réaction, de l'utilisation et de la vérification de la force légitime de l'État et de la protection du droit de manifester pacifiquement des citoyens, y compris des rapports publics et soutenus en cas d'attaques contre la vie et l'intégrité personnelle,

(v) publier un protocole permettant aux citoyens et aux organisations de défense des droits de l'homme d'effectuer des vérifications en cas d'arrestations et de transferts de personnes lors de manifestations et

(vi) suspendre l'utilisation de fusils de calibre douze pour intervenir dans les manifestations.

Le décret

Share On

Association Turpial Case postale 3215 1211 Genève 3
association.turpial@gmail.com